© 2019 - Pierre Giner

Play Again Musée POP du jeu vidéo

 

Exposition - média

Imaginarium, Tourcoing / 2013

Né d’une fantaisie de laboratoire puis dans l’ombre des salles d’arcade, le jeu vidéo a poussé comme une mauvaise herbe sur le terrain des loisirs numériques : inutile, sulfureux et ignoré, pointé du doigt au moindre fait divers impliquant un ado adepte des shoot’em up, il lui aura fallu près de cinq décennies pour sortir de l’underground. Économiquement d’abord – l’industrie du jeu vidéo pèse des milliards et a dépassé le chiffre d’affaires du cinéma. Socialement ensuite – le serious game forme les écoliers comme les militaires américains, assiste les pilotes et les chirurgiens. Culturellement enfin – il s’est infiltré partout, du cinéma à la musique en passant par l’art ou l’exposition.

Fat GameBoy, Imaginarium, Tourcoing, 2013

Comme la photo, la radio, le cinéma et la télévision, le jeu vidéo est d’abord un média. Lui est né de l’ordinateur : son histoire, liée à l’évolution des technologies, est jalonnée par l’apparition de nouvelles consoles, toujours plus puissantes. Aujourd’hui cependant, du minijeu téléchargé gratuitement sur smartphone à la superproduction d’un « triple A » à plusieurs centaines de millions d’euros, sa diversification est immense, à l’image de sa démocratisation. Au-delà d’une pratique culturelle majeure (1h08 par jour en France), le jeu est une culture à part entière. Son évolution récente est ainsi moins liée à la fameuse guerre des consoliers, le jeu est plus ouvert à de nouveaux acteurs, et alimenté par la création. En témoignent l’insolente santé du jeu indé et des formats hybrides.

Play Again, Musée pop du jeu vidéo vous invite à revisiter une histoire mutante et encore méconnue, entre retrogaming et points d’actualité, sans jamais perdre de vue le plaisir de jouer ! Cette exposition donne largement la parole aux acteurs du secteur, créateurs et critiques, en imaginant les bases de ce que serait un jour – de l’art à l’industrie, du patrimoine à sa re-création tous azimuts – le musée (forcément) pop du jeu vidéo : « pop » pour populaire (Play Again ouvre ses portes aux collectionneurs, joueurs et autres rétrogamers …), et « pop » pour pop culture. 
 

Pierre Giner et Annick Rivoire

Commissaires invités
 
Paola Antonelli, Viktor Antonov, Isabelle Arvers, Bruno Bonnell, Laure Casalini, Alain Damasio, Patrick Gyger, Nicolas Nova, Sophie Pène, Thierry Perreau, Anthony Roux, Matthieu Triclot

Interviews de l'exposition "DIY"

Interviews : Matthieu Recarte, Annick Rivoire
Réalisation : Damien Bourniquel 
Habillage : Trafik 

Imaginarium, 2012